HISTORIQUE

L'histoire de Challenger est enracinée dans la légendaire technologie des tracteurs à chenilles de Caterpillar. Mais depuis sa création, la marque s'est étendue pour intégrer des tracteurs à roues, des moissonneuses-batteuses, des presses et des machines d'application. Elle a donc créé sa propre tradition au fil du temps.
Au fil des ans, la marque Challenger s'est développée et a gagné en envergure, en enchaînant les réussites.

La naissance des tracteurs à chenilles Challenger

Le succès des machines d'application

Relever les défis de l'agriculture de demain, ensemble

 

La naissance des tracteurs à chenilles Challenger

En 1890, deux Américains, Benjamin Holt et Daniel Best, commencent à tester différents modèles de tracteur à vapeur destinés à l'agriculture. Ils travaillent chacun de leur côté pour leur entreprise respective et sont les pionniers des tracteurs à chenilles ainsi que des moteurs de tracteur à combustion.

À cette époque, les machines à vapeur sont énormes et s'embourbent souvent dans les sols meubles. Il faut parfois plusieurs jours pour dégager la machine !
Pour augmenter la surface de contact au sol de la machine, Benjamin Holt a l'idée de remplacer les roues par des chenilles. En 1904, le premier tracteur à chenilles Holt est testé et est rapidement utilisé pour le labour des champs sur sols meubles près de l'usine Holt, à Stockton, Californie. C'est un « succès incontestable ».
Après une autre série d'essais, le premier châssis à chenilles, équipé d'un nouvel ensemble de chenilles améliorées, est envoyé dans le ranch de la famille Holt pour un hiver de labour. Peu après, Holt fonde la marque « Caterpillar ».

Holt passe de la vapeur au pétrole et en 1909, les clients s'arrachent ses châssis à chenilles.

Pendant ce temps, le fils de Daniel Best, C. L. Best, fonde sa propre entreprise. En 1910, il commence à construire des tracteurs à roues à moteur à combustion. Presque immédiatement, le jeune Best se met à travailler sur un tracteur à chenilles expérimental. Le châssis à chenilles « CLB » de 75 ch sort au début de l'année 1913. C'est le premier engin à porter la marque déposée de Best : « Tracklayer ».
Le Tracklayer 75 est, au niveau de la conception, source de progrès significatifs. L'oscillation des chenilles est notamment optimisée afin de réduire l'effet des chocs sur le bâti et le moteur. Le choix des métaux est également amélioré pour l'ensemble du tracteur.
En 1925, la Holt Manufacturing Company et la C. L. Best Tractor Company fusionnent et forment Caterpillar Tractor Co.

De 1925 jusqu'à nos jours, le produit ne cesse de se développer. Il connaît deux innovations majeures : l'introduction du moteur diesel en 1931 et l'invention de la chenille scellée et lubrifiée.
Le moteur diesel donne aux engins une puissance supérieure à tout ce qui avait été réalisé et les rend plus avantageux, tant au niveau de l'achat que de l'entretien.
La chenille scellée et lubrifiée contribue à diminuer les frais d'entretien du train roulant. L'axe de la chenille a un revêtement permanent composé d'un lubrifiant hermétiquement scellé. Celui-ci minimise le contact métal-métal et ralentit l'usure de l'axe et des bagues.

Le Challenger et son système Mobil-trac breveté sont présentés en 1987. Le Mobil-trac est synonyme de progrès. Il offre une traction et une portance plus grandes. Il permet un compactage moindre du sol et une plus grande souplesse. Cela représente pour l'exploitation agricole une diminution de ses coûts et une plus grande productivité.
Au fil des années, de nombreuses améliorations furent apportées. Entres autres : le passage des câbles à l'hydraulique, le système de surveillance informatisé, le coupleur différentiel, la transmission planétaire de changement de puissance, la commande différentielle des chenilles, etc.

 

Le succès des machines d'application

Depuis 1963, Ag-Chem conçoit avec succès des machines d'épandage sous le nom d'Ag-Chem Equipment Company Inc. L'entreprise vend notamment du matériel de pulvérisation destiné au secteur agricole.

Dix ans plus tard, le Terra-Gator 1253 automoteur est mis sur le marché. Pour Ag-Chem, il s'agit du premier épandeur à 3 roues équipé de pneus à portance élevée.  Il est suivi en 1979 du modèle 1603, bientôt reconnu comme le meilleur épandeur à portance élevée du secteur.
En 1984, la société Kurstjens lance le premier Tri-Axer tracté.  Trois ans plus tard, le premier châssis de Terra-Gator équipé d'un système d'épandage liquide est vendu aux Pays-Bas.  Kurstjens devient bientôt le fournisseur officiel de Terra-Gator aux Pays-Bas, en Allemagne et en Belgique grâce à la vente, en 1991, du premier Terra-Gator en ex-RDA. Cela marque l'ouverture du marché des épandeurs d'engrais automoteurs en Europe.

Deux ans plus tard seulement, le premier bac multiple automoteur est vendu en Allemagne et ouvre la voie de l'agriculture spécifique. Ag-Chem s'attaque également au marché de la culture en ligne avec le lancement du RoGator, le premier pulvérisateur pour voies de passage automoteur.
En 1994, Kurstjens devient une filiale à 100 % d'Ag-Chem, opérant sous le nom de Kurstjens Terra-Gator BV. Le nom de la société change deux ans plus tard et devient Ag-Chem Europe, importateur officiel d'Ag-Chem Equipment Company Inc. au Royaume-Uni, en France et en Europe centrale.

En 1997, le Terra-Gator 8103 est introduit sur le marché. Il s'agit d'un nouveau modèle de Terra-Gator à 3 roues équipé d'une nouvelle cabine et d'une nouvelle transmission. C'est ce modèle qui va inspirer le design de toutes les nouvelles machines Terra-Gator. Un an plus tard, Ag-Chem vend son 10 000e Terra-Gator.
Le premier Terra-Gator entièrement produit par Ag-Chem Europe à Grubbenvorst est le 2104.
En 2000, Ag-Chem commence à produire et à vendre le pulvérisateur automoteur RoGator 618, conçu par Ag-Chem Europe pour s'adapter à la largeur de 1,8 m commune en Europe.

 

Relever les défis de l'agriculture de demain, ensemble

En 2001, le rachat d'Ag-Chem Equipment Company Inc. par AGCO Corporation marque le début de la coopération entre Ag-Chem Europe et les autres divisions de la famille AGCO. 

Les pulvérisateurs automoteurs Spra-Coupe viennent s'ajouter à la gamme d'Ag-Chem Europe en 2002, ainsi que le Terra-Gator 8133 et le RoGator 418. Dans le même temps, les ventes de ces machines s'étendent aux marchés de l'Afrique et du Moyen-Orient.
AGCO commence également à produire les machines Challenger à chenilles sous licence Caterpillar en 2002.  Le modèle MT de série B, puis le modèle de série C (que nous connaissons aujourd'hui) sont le résultat d'un développement continu des produits. Il s'agit d'un des tracteurs agricoles les plus puissants et les plus rentables du marché.
En 2004, Ag-Chem Europe commence à être intégré à la marque Challenger. Le nouveau Spra-Coupe 7000 est présenté et les premiers RoGator 1264C, Terra Gator 8103 Airmax et Spra-Coupe 4650 sont vendus en Russie.

Depuis 2004, la gamme Challenger n'a cessé de fortement évoluer sous AGCO, avec notamment les tracteurs à roues MT600C, MT500B et MT400B en provenance de l'usine de Beauvais, en France, mondialement reconnue, et les équipements de récolte de qualité des usines européennes et américaines. Ces machines sont disponibles sur certains marchés de la zone EAME.

En 2005-2006, les sites de production et les bureaux d'Ag-Chem à Grubbenvorst sont améliorés et agrandis. La qualité des sites et leur emplacement central en font logiquement le centre de distribution de la zone EAME pour les tracteurs à chenilles Challenger, poursuivant l'intégration au sein de l'organisation Challenger pour cette zone.

Parmi les développements de produits Challenger figurent le Spra-Coupe 4000 nouvelle version, les nouveaux Terra-Gator 2244 et 3244, les nouveaux MT600C et les tracteurs à roues améliorés MT500B ainsi que l'incroyable tracteur articulé MT900C. Ces nouveautés renforcent l'intégration de ces différentes machines au sein de Challenger et marquent le début du partage de technologie et de design.
La gamme de produits Challenger est également équipée désormais du sytème Autoguide™, de la télémétrie et du système de gestion GTA qui permettent d'exercer une gestion encore plus précise des entreprises agricoles.

Tirant profit de son riche passé et de sa grande expérience, Challenger continue de développer une gamme complète de machines agricoles de haute qualité à performances élevées.  Son but est de travailler en collaboration avec les exploitations agricoles du monde entier pour les aider à améliorer leur efficacité, leur productivité et, bien évidemment, leur rentabilité.